Contact - Didier Renvazé
Didier Renvazé


" Dans la fontaine de cristal ne lance point de pierre ... regarde et pense tout bas : ah ! si j'étais aussi pur "



Mon histoire débute à la recherche de la source de la Loire

Je comprends que cela reste toujours un mystère, car de multiples sources voisines consacrent ce commencement ...

Les filets d’eau sont partout près du Gerbier de jonc, cachés dans l’herbe grasse ou simple flaque dans la prairie, où déjà rebondissantes et frémissantes volutes,
qui balancent des herbes serpentines dans ce berceau amphibie

Les reflets changeants de la surface, les bouillonnements soudains, les cercles concentriques des rides,
les contours indécis des cailloux immergés me plongent dans la contemplation

Parmi les enrochements, je ne vois que courbes gracieusement entre-croisées, cercles enlacés, et figures aux contours flottants

J’ai souvent marché dans les torrents, en quête de jubilation pour le corps et l’esprit,
l’eau foide et si pure dévoile tant de variations aquatiques : fascination devenue bienfait pour l’âme ...

Parfois en été, j’approche avec prudence une grande chute: avec d’autres intrépides, je m’offre un nouveau baptême

L’explosion de gouttelettes qui scintillent, dévoile l’intimité éphémère et fragile de ces paysages confidentiels qui dilatent le coeur

Irrésistible, implacable, comme si elle était elle-même poussée par le destin, l’eau qui s’écoule est animée d’une telle vitesse que la pensée ne peut la suivre

Ainsi, dans une procession sans fin, le regard lui-même entraîné sur la pente, par cette fuite désordonnée des archipels d’écume,
cherche à se reposer dans l’abîme vers lequel tout semble glisser

De l’introspection au fil d’un chuintement liquide, à la griserie et au vertige d’une cataracte majestueuse mes yeux captent ces prodiges fugaces,
la photographie retient ces visions intemporelles et secrètes

Je ressuscite l’eau fidèle et naïve, chuchotante ou trépidante, comme une ode à la beauté, une odyssée aquatique, comme un acte de foi qui chemine,
une voie qui s’efface et resurgit, réalisant l’union de la permanence et du passage ...

Oui, les sources naissent, les rivières coulent, et c’est miraculeux !


Présentation dans un cadre alu profilé de 50x70cm (format épreuve 40x60cm avec ou sans marges blanches)
Choix de respecter l'intégrité de l'oeuvre : offrir sans fard son rendu exceptionnel
(Support Hahnemuhle WT 310g - offrant une main généreuse - une texture pour un rendu audacieux avec les poses longues)

Galerie de JAD


CONTACT :  fontorevo@gmail.com  / mobile : 06 47 02 15 26 / Didier Renvazé